La Fondation Charles de Gaulle participe à la commémoration franco-allemande du traité de l’Élysée à Shanghai

La Fondation Charles de Gaulle participe à la commémoration franco-allemande du traité de l’Élysée à Shanghai

Ce lundi 22 janvier 2018, la Fondation était présente au lycée français de Shanghai pour fêter le 55ème anniversaire de la signature du traité de l’Elysée, le 22 janvier 1963, entre le chancelier allemand Adenauer et le président français Charles de Gaulle.

Dans le cadre du partenariat établi entre la Fondation Charles de Gaulle et le lycée français de Shanghai, les représentants de la Fondation ont pris part aux festivités organisées conjointement par le lycée français de Shanghai et la Deutsche Schule Shanghai  sur l’Eurocampus de Qingpu.

La matinée a débuté par une conférence sur « De Gaulle, un homme d’engagements », assurée par Diane Grillère devant les élèves de 3ème et de 1ère du lycée français.

A l’issue de la conférence, la cérémonie officielle a réuni l’ensemble des élèves de collège des deux établissements français et allemand au sein de la Piazza de l’Eurocampus. Après avoir introduit la cérémonie, les proviseurs français et allemand ont cédé la parole à la vice-consule allemande, au consul-adjoint français ainsi qu’au directeur de la Fondation, l’amiral Barrère. Avec une belle émotion, les élèves ont entonné, entre chaque discours, successivement, les hymnes allemand, français et européen.

Enfin, une table-ronde animée par Frédéric Fogacci, avec 6 élèves de terminale du lycée français et 6 élèves de la Deustche Schule, sur le couple franco-allemand et l’héritage du traité de l’Elysée a permis de clôturer idéalement la matinée.

L’exposition bilingue « De Gaulle-Adenauer » fournie par la Fondation et affichée au sein des locaux de l’Eurocampus est mise à la disposition des élèves et de leurs professeurs pérennisant ainsi cette cérémonie du 22 janvier.

SIGNATURE DU TRAITÉ DE L’ÉLYSÉE, LE 22 JANVIER 1963

Entre 1958 et 1963, Charles de Gaulle et Konrad Adenauer se rencontrent quinze fois, échangent une quarantaine de lettres et discutent plus de cent heures, seuls ou accompagnés de leurs ministres. Ce sont ces relations personnelles qui contribuent à l’extension des structures de consultation qui aboutissent à la conclusion du traité de l’Élysée, signé le 22 janvier 1963.

Le 22 janvier 1963, le général de Gaulle et le chancelier Adenauer signaient un traité de coopération destiné à sceller la réconciliation entre la France et l’Allemagne.

Ce traité, contrairement au vœu du président français qui souhaitait une « union politique » comme il l’avait exprimé lors de son voyage en Allemagne en septembre 1962, codifie simplement les formes de coopération étroite développées depuis 1955 entre les deux pays. Parmi ces principales réalisations immédiates, on compte la création d’un Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ).

 

La Fondation Charles de Gaulle rappelle régulièrement l’histoire du couple franco-allemand et place son importance au cœur de son action, à l’instar de l’inauguration de l’exposition « De Gaulle-Adenauer » le 8 juillet 2012 à Reims par le président de la République française François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel.