Dossier thématique : « la libération du territoire »

Document : descente des Champs-Elysées, 26 août 1944

© Fondation Charles de Gaulle

A l’annonce des combats dans l’Ouest de la France et des premières retraites allemandes, la population de Paris s’agite dès le mois d’août 1944 : la grève générale est proclamée le 18 août et les rues sont bientôt hérissées de barricades. Partout, des affiches appellent le peuple de Paris à se soulever et à chasser l’occupant allemand.

Le 24 août, face à l’insistance du général de Gaulle, le général Leclerc, à la tête de la 2ème DB est dépêché sur Paris où il entre le 25 et où il reçoit la reddition du général von Choltitz, commandant des forces allemande à Paris.

Le général de Gaulle le rejoint gare Montparnasse puis se rend à l’Hôtel de ville pour y rencontrer les chefs de la Résistance. Là, de Gaulle prononce un discours devenu célèbre : « Paris ! Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré ! … »

Le lendemain, le 26 août 1944, le général de Gaulle ranime la flamme du Soldat inconnu, sous l’Arc de Triomphe, et descend les Champs Elysées, sous les acclamations d’une foule de Parisiens désormais libres.