L'environnement

Dans son carnet de notes et de citations en 1946, le général de Gaulle reprend ces phrases de l’écrivain Chateaubriand : « Les forêts précèdent les civilisations. Les déserts les suivent ». Le fondateur de la Ve République est en effet sensible aux questions touchant l’environnement. Durant ses deux mandats de président de la République, des mesures sont adoptées pour respecter cet environnement.

Tout d’abord, des mesures concernent la protection de la nature.  En 1960 est institué le principe de parc naturel national afin de préserver les réserves naturelles en France et d’en protéger la biodiversité. En 1963, est ainsi créé le parc de la Vanoise en Savoie. Dans la continuité, en 1967, un décret crée le statut de parc naturel régional et la même année s’ouvre celui des Pyrénées-Catalanes dans les Pyrénées-Orientales. De même, afin de préserver la faune dans certaines régions, en 1964 est adoptée une loi interdisant la vente de certains gibiers menacés de disparition en montagne.

Par ailleurs, d’autres mesures s’inscrivent dans la diversification des sources d’énergie et dans la lutte contre la pollution. En 1962, de Gaulle approuve la construction d’un four solaire à visée industrielle à Odeillo Font-Romeu dans les Pyrénées-Orientales ; le four est terminé en 1969.

En 1966, cinq ans après le début de sa construction, le président français inaugure la première usine marémotrice, – l’énergie provient de la force des marées – dans l’estuaire de la Rance dans les Côtes-d’Armor.

De même, dès 1964, la loi sur l’Eau est destinée à en assurer une meilleure répartition – pour l’usage domestique, agricole, industriel… – et à lutter contre sa pollution sur l’ensemble du territoire français.

Vidéo

Charles de Gaulle-Paroles Publiques (INA/Fondation Charles de Gaulle)

Allocution prononcée lors de l’inauguration de l’usine marémotrice de la Rance