Les principaux discours du Général en accès gratuit


A l’occasion de l’ouverture de l’Historial Charles de Gaulle aux Invalides,  l’Institut national de l’audiovisuel et la Fondation Charles de Gaulle ont lancé un nouveau site de référence degaulle.ina.fr consacré aux principaux discours audiovisuels du général de Gaulle : des enregistrements radio aux archives de la presse filmée et de la télévision.

Paroles de guerre, allocutions et discours, conférences de presse, entretiens, vœux, voyages en France ou à l’étranger, ces archives reflètent non seulement la vie politique nationale et internationale de la France depuis la Seconde Guerre mondiale, mais également l’action politique du général de Gaulle, indissociable, à chacune de ses étapes, de ses prises de parole.

Véritable bibliothèque de vidéos et de sons à vocation pédagogique, Charles de Gaulle – paroles publiques, offre, à tous les internautes curieux, 200 documents d’une cinquantaine d’heures.


Cette offre VOD unique intéresse les étudiants, les chercheurs, mais aussi chaque citoyen soucieux de mieux comprendre l’histoire de notre temps.

 

Chaque archive est accompagnée de sa transcription intégrale synchronisée, de sa notice de description et d’indexation et de son contexte historique rédigé par des historiens de référence dont  Serge BERSTEIN,  Guillaume PIKETTY ou  Bernard LACHAISE.
 


 
Le site propose une  forte valeur ajoutée éditoriale et des fonctionnalités de navigation avancée dans les documents. Chaque archive est accompagnée :

- de sa transcription intégrale synchronisée
- d’une notice de description et d’indexation
- d’un contexte historique

 
 
L’interface propose différents modes de navigation :
- représentation des documents sous forme de fresque chronologique, de listes triables, sur carte géographique dynamique.
- filtrage par type de document, par lieux, par thèmes ou selon une recherche avancée.
- recherche simple plein texte sur tous les champs de description, y compris la transcription intégrale.
Des parcours thématiques permettent d’explorer ces archives selon différents fils rouges rédigés par des historiens.