Dossiers thématiques

L'appel du 21 mai 1940 à Savigny-sur-Ardres


Le 21 mai 1940, à Savigny-sur-Ardres, Charles de Gaulle, qui n'était pas encore général mais colonel, lance son premier appel radiodiffusé suite à la bataille de Montcornet. Celui-ci ressemble beaucoup à l'Appel du 18 juin.


"C'est la guerre mécanique qui a commencé le 10 mai. En l'air et sur la terre, l'engin mécanique - avion ou char - est l'élément principal de la force.


L'ennemi a remporté sur nous un avantage initial. Pourquoi ? Uniquement parce qu'il a plus tôt et plus complètement que nous mis à profit cette vérité.


Ses succès lui viennent de ses divisions blindées et de son aviation de bombardement, pas d'autre chose !
Eh bien ? nos succès de demain et notre victoire - oui ! notre victoire - nous viendront un jour de nos divisions cuirassées et de notre aviation d'attaque. Il y a des signes précurseurs de cette victoire mécanique de la France.


Le chef qui vous parle a l'honneur de commander une division cuirassée française. Cette division vient de durement combattre ; eh bien ! on peut dire très simplement, très gravement - sans nulle vantardise - que cette division a dominé le champ de bataille de la première à la dernière heure du combat.


Tous ceux qui y servent, général aussi bien que le plus simple de ses troupiers, ont retiré de cette expérience une confiance absolue dans la puissance d'un tel instrument.


C'est cela qu'il nous faut pour vaincre. Grâce à cela, nous avons déjà vaincu sur un point de la ligne.
Grâce à cela, un jour, nous vaincrons sur toute la ligne. "


Texte recueilli par Alex SURCHAMP pour son Quart d'heure du soldat, cité par Anne et Pierre ROUANET L'Inquiétude outre-mort du général de Gaulle, Grasset, 1985