Dossiers thématiques

Chronologie du Général De Gaulle et l'Union soviètique


1941

22 juin L’Allemagne déclare la guerre à l’URSS.
24 juin Télégramme du général de Gaulle depuis Jérusalem à la délégation de la France libre à Londres lui enjoignant de nouer des relations militaires avec Moscou
 
 26 esptembre  Le Gouvernement russe  reconnaît  officiellement  la France libre et son chef.
 6 décembre  De Gaulle propose à Bogomolov de mettre à la disposition du haut commandement russe une division du Levant.  Les premiers aviateurs français arriveront en Russie
 

1942

20 janvier Allocution du général de Gaulle à la BBC sur l’alliance franco-russe dont la nécessité apparaît « à chaque tournant de l’Histoire ».

1944

23 octobre Le Gouvernement provisoire, présidé par le général de Gaulle, est reconnu par les Etats-Unis, l’Angleterre et l’Union soviétique.
 
20 novembre Molotov et Bogomolov invitent le général de Gaulle à Moscou.
 du 1er au 10 décembre  Voyage du général de Gaulle à Moscou
1er décembre : Arrivée du général de Gaulle
2 décembre : Premier entretien avec Staline.
4 décembre : Réception en l’honneur du général de Gaulle par Molotov, ministre des Affaires étrangères
10 décembre : A 4 h. du matin, signature du pacte franco-soviétique (Bidault-Molotov).
11 décembre : Retour Paris (Arrêts à  Bakou, Téhéran, Le Caire, Tunis)

1945

15 janvier Mémorandum adressé aux Trois Grands, dont l’URSS regrettant la mise à l’écart de la France aux conférences internationales où il est débattu de la conduite de la guerre.
 
2 juin Message du général de Gaulle à Staline au sujet du rapatriement du régiment Normandie-Niemen (MG, T3, pp. 532-33).
4 juin : Réponse positive de Staline (MG, T3, p. 533).
 

1958

juin Vinogradov, ambassadeur soviétique à Paris, remet personnellement au général de Gaulle la lettre de N. Krouchtchev sur la Conférence au Sommet ; il lui apporté également un message de bienvenue du  leader soviétique qui souhaite un resserrement des liens entre les deux pays et une politique française plus indépendante.
 

1959

15 octobre Le général de Gaulle invite N. Krouchtchev à Paris. Cette invitation est rendue officielle le 25 octobre.
 

1960

23 mars -3 avril Séjour en France de N. Krouchtchev.
23 - 25 mars Entretiens à l’Elysée de Gaulle-Krouchtchev
 24 mars  Visite de N. Krouchtchev à la Grande Chancellerie de la Légion d’honneur
 26 - 31 mars  Déplacement de N. Krouchtchev en province
 1er au 2 avril  Entretiens de Gaulle-Krouchtchev à Rambouillet
 2 avril  Texte d’un protocole sur la coopération scientifique et pour l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire.

1965

23 février Démarche de Vinogradov, ambassadeur d’URSS en France, à l’Elysée pour proposer au général de Gaulle une action concertée en faveur de la paix en Asie du Sud-Est. Réponse favorable du général de Gaulle.
22 mars Accord franco-soviétique sur la télévision en couleurs.
 26 mars - 30 avril  Visite officielle à Paris d’Andreï Gromyko, ministre des Affaires étrangères soviétique. Entretiens sur la situation au Vietnam, la sécurité européenne et la coopération franco-soviétique (économique, culturelle, scientifique et technique).
 2 novembre  A la fin du voyage de Maurice Couve de Murville à Moscou, communiqué franco-soviétique sur l’Allemagne et le danger présenté par la dissémination des armes nucléaires.
 

1966

20 juin - 1er juillet Voyage du général de Gaulle en Union soviétique
20 juin Arrivée à Moscou. Le général de Gaulle est accueilli par N. Podgorny, président du Praesidium suprême de l’URSS et A. Kossyguine, président du Conseil des ministres de l’URSS. Entretien au Palais du Kremlin avec N. Podgorny et A. Kossyguine.
 20 au 22 juin  Au cours des entretiens, le général de Gaulle s’élèvera contre le maintien de l’emprise soviétique sur l’Europe centrale mais s’accordera avec ses partenaires sur deux points importants : le refus des armes atomiques aux deux Allemagnes et la reconnaissance définitive de la ligne Oder-Neisse.
 21 juin  En compagnie de L. Brejnev, A. Kossyguine, N. Podgrony et A. Gromyko, le général de Gaulle se rend à l’Hôtel de ville de Moscou et s’adresse à la foule du balcon.
22 juin : Entretiens et visite à l’Université Lomonossov. Allocution et hommage à l’effort scientifique et culturel de l’URSS.
 23 juin  Le général de Gaulle se rend à Novossibirsk en compagnie de N. Podgorny.
 24 juin  Le général de Gaulle visite l’usine de matériel électrique lourd et de la filiale sibérienne de l’Académie des sciences de l’URSS (Academgorod). Il y prononce une allocution dans laquelle il souhaite le développement de la coopération scientifique franco-soviétique.
 25 juin  Le général de Gaulle est le seul Français à visiter Zezdograd, célèbre cosmodrome avec N. Podgorny et Zoerev. Il est le seul chef d’Etat étranger à visiter la base secrète de lancement de fusées. Il se rend ensuite à Leningrad où il prononce une allocution en réponse à celle d’Issaev, président du Comité exécutif du Soviet de la ville.
 26 juin  Le général de Gaulle visite le cimetière-mémorial de Piskazevakoc et le musée de l’Ermitage.
 27 juin  Le général de Gaulle visite l’usine de turbine « XXIIe Congrès » et le par cet les fontaines de Pedrodvoretz. Il prononce une allocution au cours de la réception donnée par la municipalité de Leningrad. Dans la soirée, il part pour Kiev.
 28 juin  Arrivé à Kiev, le général de Gaulle s’entretient avec Lorstchenko, président du Praesidium suprême d’Ukraine. Il dépose une gerbe au tombeau du Soldat inconnu. Dans l’après-midi, il se rend à Volvograd et prononce une allocution en réponse à celle de Korolev, président du Comité exécutif du Soviet de Volvograd. Il visite le monument de Mamaiev Kourgane (combats acharnés pendant la bataille de Stalingrad).
29 juin Le général de Gaulle visite la Centrale électrique « Voljskaïa » et retourne à Moscou.
30 juin En présence du maréchal Malinowsky, ministre de la Défense, le général de Gaulle visite une unité militaire en manœuvre aux environs de Moscou et prononce une allocution lors de la réception à la Maison des Officiers.
Il est  reçu par le président du Soviet suprême et le Gouvernement de l’URSS. Lors d’une allocution télévisée, il parle d’une Europe de l’Atlantique à l’Oural.
Signature de deux accords franco-soviétiques, l’un sur la coopération scientifique, technique et économique et l’autre sur la coopération pour l’exploration de l’espace à des fins scientifiques. Un déclaration franco-soviétique est publiée traduisant l’accord des deux gouvernements sur la sécurité européenne et la coopération entre la France et l’Union soviétique.
1er juillet Le général de Gaulle quitte l’URSS.
1er au 9 décembre Voyage en France de A. Kossyguine
 
 1er au 2 décembre  Entretiens à l’Elysée sur la politique internationale.
 8 décembre  Entretien à l’Elysée sur la coopération franco-soviétique.
3 - 8 décembre Visites de A. Kossyguine à des entreprises industrielles et à des centres scientifiques et universitaires, notamment à Toulouse, Lyon et Grenoble.
9 décembre Publication à Rambouillet d’une longue déclaration commune.

1967

16 juin Entretien entre le général de Gaulle et A. Kossyguine chef du gouvernement soviétique qui doit diriger la délégation d’URSS à l’Assemblée générale de l’ONU.

1968

21 août Après l’invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes soviétiques, le général de Gaulle publie un communiqué condamnant avec fermeté la décision de l’URSS.

1969

19 janvier L’Union soviétique approuve la proposition française de conférence à Quatre sur le Proche-Orient