LA MEMOIRE

LIEUX

SYMBOLES


Jean Donnedieu de Vabres (1918-2009 )

Jean Donnedieu de Vabres


Né le 9 mars 1918 à Paris dans une famille de juristes, Jean Donne- dieu de Vabres a été élève au lycée Henri IV et à la faculté de droit de Paris. En 1938, il est licencié en droit et diplômé de l'École libre des Sciences politiques. La même année, il est mobilisé et, avec le grade d'aspirant, est affecté à un régiment d'artillerie. Le 10 mai 1940, ce régiment est placé en appui des « divisions légères mécaniques » qui pénètrent au cœur de la Belgique. Mais les blindés allemands sont plus rapides et les forces françaises se replient d'abord vers la frontière franco-belge, puis dans l'Artois, les Flandres et enfin à Zuydcoote.
Après trois jours et trois nuits de bombardements de l'aviation et de l'artillerie allemandes sur les plages, l'unité à laquelle Jean Donnedieu de Vabres appartient et qui a subi de lourdes pertes, est embarquée dans le port de Dunkerque par un navire britannique. Elle se repose deux jours à Weymouth avant de revenir en France : le combat reprend jusque fin juin 1940 dans la vallée du Rhône.
Démobilisé en juin 1941, Jean Donnedieu de Vabres se présente au concours d'entrée du Conseil d'État. Il est reçu major de sa promotion. Il fait connaissance de ses collègues plus anciens, notamment Michel Debré et Alexandre Parodi, qui l'engagent dans les filières de la Résistance : il fait alors partie du Comité général d'études, organisme clandestin rattaché au CNR. Ce comité auquel participent des professeurs de droit éminents définit l'organisation des pouvoirs publics telle qu'elle devra prendre forme au fur et à mesure de la Libération.
Au mois d'août 1944, Jean Donnedieu de Vabres est nommé chef de cabinet d'Émile Laffon, qui est secrétaire général provisoire du ministère de l'Intérieur et qui s'emploie à la mise en place des nouvelles institutions et à la désignation des nouvelles autorités.
Fin septembre, Jean Donnedieu de Vabres quitte la place Beauvau pour devenir chargé de mission au cabinet du général de Gaulle rue Saint-Dominique. Les domaines qui lui sont confiés sont particulièrement ceux de la justice et des affaires sociales.
Jean Donnedieu de Vabres a été chargé de mission au cabinet du Général, président du GPRF, de septembre 1944 à janvier 1946. De 1946 à 1956, il est conseiller pour les affaires tunisiennes et marocaines, puis entre 1958 et 1962 directeur de cabinet du ministre des Armées puis du Premier ministre G. Pompidou.
Plus tard, le général de Gaulle le nommera secrétaire général du gouvernement, mission qu'il assumera de 1964 à 1974. De 1987 à 1992, il est Président de l'École alsacienne, administrateur d'Havas et de la Société Générale.