LA MEMOIRE

LIEUX

SYMBOLES


Organismes

La mémoire de la France Combattante

Haut Conseil de la Mémoire combattante (HCMC) Créé par le décret n° 97-11 du 9 janvier 1997, le Haut Conseil de la mémoire combattante (HCMC) est chargé d'éclairer le Président de la République sur toutes les questions relatives au devoir de reconnaissance par la Nation de la sauvegarde de la mémoire des guerres ou des conflits contemporains et de la préservation des valeurs du monde combattant L'Office National des Anciens Combattants et Victimes de guerre (ONAC) Créé par un décret du 17 juin 1946, faisant suite à l’Office national des Mutilés né en 1916, c’est un établissement public administratif à caractère national sous tutelle du ministère de la Défense. L'ONAC assure la préservation et la valorisation de la mémoire et des valeurs qui ont guidé l'engagement de plus de 4 millions de personnes dans les conflits contemporains. En transmettant aux jeunes générations l'idéal de liberté et l'attachement aux valeurs républicaines de ses ressortissants, l'ONAC oeuvre pour la préservation de la paix. Les services départementaux de l'ONAC sont chargés de décliner les grands axes de la politique de mémoire nationale arrêtés, chaque année, par le Haut Conseil de la Mémoire Combattante, présidé par le Chef de l'Etat.

En savoir plus :

 

 

Le Souvenir Français

Le Souvenir Français
Créée en 1887 et reconnue d’utilité publique depuis 1906, c’est une des plus anciennes associations privées françaises, forte de 200.000 adhérents et affiliés, femmes et hommes de tous âges et de toute origine sociale, présente dans tous les départements de France Métropolitaine et d’Outre Mer et dans 62 pays étrangers. Libre de tout lien confessionnel, philosophique ou politique, le SOUVENIR FRANÇAIS est ouvert à toutes celles et à tous ceux qui, Français ou étrangers, ont " une certaine idée de la France " et de l’idéal de liberté pour lesquels nos anciens se sont sacrifiés depuis la Révolution. 120.000 tombes de ceux qui, illustres ou inconnus, soldats de l’An II ou Compagnons de la Libération, volontaires de 1870 ou combattants de Dunkerque et de Narvik, français, légionnaires, africains ou indochinois, ont défendu l’idéal de liberté de la France et les valeurs de la République, sont entretenues par les 96 délégations générales, les 1.600 comités et les 62 représentations à l’étranger du SOUVENIR FRANÇAIS. Pour la transmission de la mémoire, il organise chaque année expositions, colloques et voyages pour plusieurs milliers de jeunes scolaires sur les lieux de mémoire.

En savoir plus :

 

 

Fondation de la France Libre

Fondation de la France Libre 
L’Association des Anciens de la France libre (AFL), que le général de Gaulle avait créée le 21 juin 1945, a prévu, au congrès de Strasbourg, en 1988, de mettre un terme à son activité le 18 juin 2000. Cependant, consciente de la nécessité de poursuivre le devoir de mémoire qu’elle avait assumé, il fut décidé, à l’unanimité, de créer une Fondation qui en aurait la responsabilité dès la dissolution de l’Association. C’est ainsi que la Fondation de la France libre fut officiellement créée par décret le 16 juin 1994 et également reconnue d’utilité publique, avec pour siège, celui de l’association, au 59 de la rue Vergniaud – 75013 PARIS

En savoir plus :

 

  

Les Cadets de la France libre
Dès le mois d'août 1940, le général de Gaulle décida de regrouper les étudiants qui l'ont rallié pour leur donner une formation d'officiers. Une sorte de prytanée les réunit d'abord, puis en février 1941, les premiers élèves du futur Saint-Cyr de la France libre se retrouvèrent à Malvern House (Worcestershire) pour constituer l'embryon de l'École militaire des Cadets.
L’Amicale des cadets de la France Libre a son bureau à la Fondation Charles de Gaulle.



En savoir plus :

 

  

Fondation de la Résistance

Fondation de la Résistance
Créée officiellement en 1993, reconnue d’utilité publique et placée sous le haut patronage du Président de la République, la Fondation de la Résistance assume trois missions essentielles :
- sauvegarder la mémoire de tous les actes individuels et collectifs, ayant marqué la résistance intérieure et extérieure contre l’occupant nazi entre 1940 et 1945, en encourageant notamment la recherche historique dans ce domaine, et lutter contre toutes les formes de négationnisme ;
- transmettre aux jeunes générations et à la société civile les valeurs individuelles et collectives qui motivaient les acteurs de la Résistance sous toutes ses formes ; pérenniser la mémoire des associations d’anciens résistants ne pouvant plus exister par elles-mêmes.


En savoir plus :

 

 

La Fondation de la Résistance soutient l’action de deux associations affiliées qui œuvrent à ses côtés :

- Association Mémoire et Espoirs de la Résistance (M.E.R) Association créée en 1994 à l’initiative de la Fondation de la Résistance, elle s’efforce de pérenniser au plan national les héritages humanistes de la Résistance Française. Elle regroupe quelques centaines de membres, dont un tiers hors Paris. L’association aide, tant les jeunes qui préparent le Concours National de la Résistance et de la Déportation (le plus important de l’Éducation Nationale) que les étudiants de la maîtrise au doctorat, pour leurs mémoires et leurs thèses. M.E.R. est un carrefour de rencontres régulières entre enfants et petits-enfants de résistants disparus et adolescents, entre experts et membres de la société civile ainsi que des enseignants, médecins, cadres, sympathisants, internautes.

 

En savoir plus :

 

  

- Association pour des Etudes sur la Résistance Intérieure (A.E.R.I)  C’est une association créée en 1993 par d'anciens résistants, qui s'est donnée pour mission d'animer et de coordonner des études sur la Résistance intérieure, partant de l’idée que la Résistance est fondamentalement un phénomène de nature locale. Aujourd'hui, plus de 80 équipes travaillent sur l'histoire de la Résistance dans leur département ou région. Une quinzaine de cédéroms et DVD sont déjà sortis

 

En savoir plus :

 

  

Ordre de la Libération

Deuxième ordre national français après la Légion d'Honneur, l'Ordre de la Libération a été institué par l'ordonnance n° 7 du général de Gaulle, Chef des Français Libres, signée à Brazzaville le 16 novembre 1940. L'admission dans l'Ordre est destinée « à récompenser les personnes ou les collectivités militaires et civiles qui se seront signalées dans l'oeuvre de libération de la France et de son Empire ».


En savoir plus :

 

 

Médaille de la Résistance

La Médaille de la Résistance française a été instituée, à Londres, par ordonnance du 9 février 1943 du général de Gaulle, " chef de la France combattante ". Son objet était de "reconnaître les actes remarquables de foi et de courage qui, en France, dans l'Empire et à l'étranger, auront contribué à la résistance du peuple français contre l'ennemi et contre ses complices depuis le 18 juin 1940."


En savoir plus :

 

FNDIR

La Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance (F.N.D.I.R.), association de personnes, créée en 1945 et l'Union Nationale des Associations de Déportés, Internés et Familles de Disparus (U.N.A.D.I.F.), groupement d'Associations, fondé en 1950, constituent un mouvement qui puise son unité dans une même source d'inspiration : la Résistance, née de l'appel du Général de Gaulle, dès le 18 juin 1940.

En savoir plus :

 

 

L'Association Nationale des Anciens Combattants et Ami(e)s de La Résistance (ANACR)

Fondée en mars 1945 par les "Francs-Tireurs et Partisans Français", l'Association Nationale des Anciens Combattants de la Résistance" (ANACR) a pris ce nom en 1952, s'élargissant à toutes les familles de pensée de la Résistance Intérieure et de la France Libre, à toutes les formes du combat de Résistance, s'inspirant par là de l'unité de la Résistance réalisée au sein du Conseil National de la Résistance (CNR). En 2006, elle a modifié son nom en Association Nationale des Anciens Combattants et Ami(e)s de la Résistance (ANACR) Elle a constamment affirmé sa démarche pluraliste de rassemblement de tous les résistants: -Pour la défense des valeurs patriotiques, démocratiques et humanistes de la Résistance
- Pour lutter contre les résurgences des idéologies fascistes et pétainiste, et contre le négationnisme falsificateur.
- Pour la défense de la paix
- Pour la défense des droits matériels et moraux des Résistants, et tout particulièrement la reconnaissance de leurs services


En savoir plus :

 

 

Fondation nationale des déportés et internés résistants et patriotes (FNDIRP)

Créée par les déportés et les internés, la FNDIRP, association « loi de 1901 », naquit en octobre 1945, elle veut témoigner, au nom des morts, pour veiller sur l'avenir de l'homme et sur sa dignité.

 

En savoir plus :

 

 

Fondation pour la mémoire de la Déportation (FMD)

Créée en 1990, la Fondation s’est fixée comme objectif de pérenniser la mémoire de l’Internement et de la Déportation au-delà de la génération des témoins et de faire connaître les valeurs qui en sont issues.

 

En savoir plus :

 

 

Fondation pour la mémoire de la Shoah (FMS)

Créée en 2000, la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, dont la dotation provient de la spoliation des juifs de France, a pour vocation de soutenir des projets dans les domaines de l’histoire et la recherche sur la Shoah, la pédagogie et la transmission, la mémoire, la solidarité, et la culture juive. La Fondation pour la Mémoire de la Shoah assure au Mémorial de la Shoah un soutien financier permanent et contribue à son développement


En savoir plus :

  

Union des Blessés de la Face et de la Tête (UBFT), Fondation des "Gueules Cassées" 

Créée en 1921, l'Union a été reconnue d'utilité publique en 1927. Son objet social essentiel était de venir en aide aux très nombreux blessés de la face de 14-18 dont une grande partie des handicaps n'était pas couverte par le code des pensions militaires de l'époque. Mais au-delà, le principal de son action - en termes budgétaires - va : au monde combattant où elle aide de très nombreuses associations , aux actions de Mémoire où elle apporte souvent le complément indispensable pour la réalisation de projets de caractère national, qui, faute de cet apport n’auraient pas pu voir le jour.

 

En savoir plus :

  

Témoins de l’histoire à la RATP

1927 « la Fraternelle des Anciens Combattants de la Société des Transports en Communs de la Région Parisienne », affiliée à « l'Union Nationale des Combattants » (U.N.C.), devient en 1949 « Les Combattants de la R.A.T.P. » puis en 1997 « Les Témoins de l'Histoire à la R.A.T.P. » affiliée à l' A.N.C.V.R Perpétuer la mémoire, sauvegarder le patrimoine national, transmettre aux générations futures, créer des liens d'amitié, voilà les objectifs de cette association. 1963 concrétisant l'élan donné par le Général de GAULLE et le Chancelier Konrad ADENAUER en faveur de la Réconciliation Franco-Allemande, elle se jumèle avec les Associations bavaroises « l'Union des Friedens de MEMMINGEN » et le « Komitee Bärenstall de FRIBOURG ». 1993 est ajoutée une journée d'hommage aux Combattants de mai-Juin 1940, dans les Ardennes, à celle du pèlerinage traditionnel annuel à Verdun. En 1997, avec l'Association Pour Perpétuer l'Esprit de Liberté, "Les Témoins de l'Histoire à la R.A.T.P." sauvent et restaurent le dundee "AR ZENITH", premier bateau civil à avoir répondu à l'Appel du Général de GAULLE, dès le 19 Juin 1940.

 

En savoir plus :

 

Fédération nationale André Maginot des Anciens combattants et victimes de guerres


En ce début de 21ème siècle, la Fédération nationale André Maginot oriente ses activités vers :

la défense des droits et de l’honneur des anciens combattants et victimes de guerre, les œuvres sociales destinées aux anciens combattants, les subventions aux grandes causes humanitaires, la préservation de la mémoire combattante, notamment auprès de la jeunesse.

 

En savoir plus :

 

Fondation maréchal Leclerc de Hauteclocque

La Fondation Maréchal Leclerc créée et dirigée pendant 32 ans par le lieutenant-colonel Philippe Peschaud (1915-2006), un proche de Leclerc, n'a eu de cesse de raviver, dans la mémoire collective des Français, le souvenir de cet acteur capital de l'Histoire de France.

 

En savoir plus :

 

Louis M. Delanchy "Français Libre"

A travers le parcours exceptionnel de Louis M. Delanchy, engagé dans les Forces françaises libres en 1941 à l'âge de 17 ans, l'auteur du site nous invite à découvrir les Français libres.

 

En savoir plus :

 

Club Varois du 18 Juin

Club Varois du 18 juin
Le Club est une association d’esprit Gaulliste, ouverte à tous. Son fonctionnement est basé sur la vie et l’œuvre du Général de Gaulle duquel le Club s’inspire profondément. L’appel du 18 juin est sa raison d’être.

En savoir plus :

 

 

 

La mémoire des hommes d'Etat contemporains du général de Gaulle

Association des Amis de Michel Debré

L’association réunit les anciens collaborateurs et les amis de Michel Debré, soucieux de marquer leur attachement à la personne de l’ancien Premier ministre du général de Gaulle et d’affirmer l’intérêt qu’ils portent à sa pensée et à son action au service de la France. Projet de création d'une Fondation Michel Debré, à l'instigation de la famille Debré

 

  

Association Georges Pompidou (AGP)

Créée le 27 mai 1989 et reconnue d'utilité publique par décret du 23 mars 1993, l'Association Georges Pompidou réunit principalement des personnalités qui ont apporté leur collaboration à l'ancien Président, avec le soutien d'universitaires et de chercheurs. Elle a pour objet de favoriser l'étude des mutations de la France pendant les années soixante et le début des années soixante-dix.

 

En savoir plus :

  

Association Maurice Schumann

Créée en 2000, l'association a pour but de perpétuer la mémoire de Maurice Schumann, porte-parole de la France Libre, parlementaire du Nord, ministre, écrivain et académicien qui, fidèle à ses convictions, oeuvra toute sa vie au dialogue et à la conciliation des courants de pensée humanistes.

 

En savoir plus :

  

Amitiés Louis Terrenoire

Les Amitiés Louis-Terrenoire, constituées pour perpétuer la mémoire de l’ancien journaliste, écrivain et ministre du général de Gaulle.

  

Association des Amis de Jacques Foccart

Une Association des Amis de Jacques Foccart a été créée par ses proches deux ans après sa mort, en 1999. Son président est le légataire universel de Foccart.

  

Chaban aujourd'hui (Association Jacques Chaban-Delmas)

Cette association vise à organiser une réflexion politique, économique, sociale et culturelle s'inspirant du projet de Nouvelle Société présenté par Jacques CHABAN-DELMAS.

 

En savoir plus :

  

The Churchill Centre

The Centre was founded in 1968 to foster leadership, statesmanship, vision, courage and boldness among democratic and freedom-loving peoples worldwide, through the thoughts, words, works and deeds of Winston Spencer Churchill.

 

En savoir plus :

  

Churchill Archives Centre

Welcome to the Home Page of Churchill Archives Centre, home to the papers of Sir Winston Churchill and to over 570 collections of personal papers and archives documenting the history of the Churchill era and after.

 

En savoir plus :

  

Stiftung Bundeskanzler-Adenauer-Haus

Fondation de la Maison du Chancelier Adenauer

 

En savoir plus :

  

Konrad Adenauer Stiftung (KAS)

Fondation Konrad Adenauer

 

En savoir plus :

  

Fondation Coudenhove-Kalergi

La fondation a pour but : de conserver et tenir à jour les archives Coudenhove-Kalergi;de favoriser, en contact avec les universités et les instituts spécialisés, le développement des études sur l'histoire unitaire de l'Europe;d'attribuer tous les deux ans un Prix Européen à une personnalité qui, par son action ou ses écrits, ait contribué à la construction politique de l'Europe en tant que patrie où puissent librement circuler les hommes et les idées.

 

 

The Konstantinos Karamanlis Foundation

la fondation du "de Gaulle" grec

The Konstantinos G. Karamanlis Foundation, established in 1983, an important centre for the preservation of historical memory and facilitation of scientific research, is the outcome of private initiative.The Foundations primary goal is as comprehensively as possible to cast light on the historical events of the period after World War II, in conjunction with systematic study and research of what was accomplished by Konstantinos Karamanlis, and the promotion of idea of a unified Europe. A fundamental prerequisite for attaining this goal was the collection, conservation and valorization of his personal archive, aspiring to the promotion of scientific research unconnected to any political or other expediency.

 

En savoir plus :

  

Fondazione Giorgio La Pira

Per iniziativa degli esecutori testamentari e dell’erede universale si costituiva, nel gennaio 1978, cioè a pochi mesi dalla morte di La Pira, una Associazione che si prefiggeva lo scopo di promuovere la nascita di una Fondazione. Scopo della Associazione (e della costituenda Fondazione) era “la promozione di iniziative culturali e sociali nel nome del Prof. Giorgio La Pira per tramandarne il pensiero e l'azione a livello nazionale ed internazionale e per conservare, ed utilizzare a fini scientifici e culturali l'Archivio e la Biblioteca del Prof. Giorgio La Pira”.

 

En savoir plus :

  

Franklin D. Roosevelt Presidential Library and Museum

 

En savoir plus :

  

Harry S. Truman Library and Museum

En savoir plus :

  

The Eisenhower Presidential Library and Museum

 

En savoir plus :

  

The John F. Kennedy Library and Museum

 

En savoir plus :

  

The Lyndon Baines Johnson Library and Museum

 

En savoir plus :

  

The Richard Nixon Library and Birthplace Foundation

 

En savoir plus :

  

Fondation Gamal Abdel-Nasser

la fille de Hoda Gamal Abdel-Nasser a lancé en souvenir de son père un site Internet rassemblant une documentation exhaustive sur le leader égyptien : archives et documents historiques ( en arabe )

 

En savoir plus :

  

The Ben Gurion Archives

In the heart of the archives are Ben-Gurion’s personal papers, diaries, and letters, all of which have been photocopied and entrusted for safekeeping at the Ben-Gurion Heritage Institute

 

En savoir plus :

  

Institut Pierre Mendès France 

L’Institut Pierre Mendès France a pour mission de regrouper et de conserver les documents et éléments d’information sous toutes ses formes se rapportant à la vie, à l’action ou à la pensée politique de PMF.
L’Institut apporte son soutien à des études, des travaux ou des réalisations qui répondent par leur inspiration ou leur contenu à des conceptions défendues par PMF.

 

En savoir plus :

  

Fondation Jean Monnet pour l'Europe

Le but de la Fondation Jean Monnet, est de contribuer "aux efforts consacrés à la construction de l'Europe en s'inspirant de la pensée, de la méthode et de l'action de Jean Monnet"

 

En savoir plus :

  

Institut François Mitterrand

Dès la fin de son premier septennat, François Mitterrand s’est soucié de définir un lieu de rencontre où les chercheurs trouveraient une bibliothèque et des archives, et qui serait appelé à devenir un centre d’études pour la connaissance de l’histoire de notre temps. Des projets ébauchés d’abord en 1985-1986 puis repris dans les derniers mois du second septennat ont abouti à la création d’une fondation dite " Institut François Mitterrand ", reconnue établissement d’utilité publique le 4 avril 1996.

 

En savoir plus :