LA MEMOIRE

LIEUX

SYMBOLES


Liste des Volontaires des Forces Françaises Libres

Les Membres des Forces françaises libres (18 juin 1940 - 31 juillet 1943)


Un membre des Forces françaises libres est un engagé volontaire, homme ou femme, sous les ordres du général de Gaulle du 18 juin 1940 au 31 juillet 1943, ce qui exclut toute action occasionnelle hors de son autorité.

 

Définition du Français libre :

Plusieurs textes ont défini avec précision la qualité de Français libres, notamment l’instruction ministérielle n°21022/SEFAG/EMP du 29 juillet 1953, reconnaissant les services rendus à la France libre et dans les Forces Françaises Libres (F.F.L)

« Sont Français libres :

  • ceux qui ont appartenu aux Forces armées de la France libre ou à sa marine marchande entre le 18 juin 1940 et le 31 juillet 1943.
  • les agents P2 ou P1 homologués ayant appartenu avant le 1er août 1943 à l’un des réseaux de renseignement ou d’action liés au Comité National et ayant qualification de Français libre.
  • les évadés, avant le 8 novembre 1942, de la France occupée ou d’un territoire placé sous le contrôle du gouvernement de fait, qui ont rejoint effectivement une unité FFL, même après le 31 juillet 1943 pour des cas de force majeure, tels que l’incarcération consécutive à leur évasion. »

Après le 8 novembre 1942, date du débarquement des Alliés en Afrique du Nord, les FFL n’étaient plus alors les seules forces françaises engagées dans la lutte. Cela explique la limite fixée, car l’intention de rallier les FFL doit clairement ressortir.

 

Quelques explications sur les informations et les intitulés des colonnes de la liste :

Cette base des Français libres est le fruit d'un long travail engagé depuis de nombreuses années par Henri Ecochard, ancien combattant des Forces terrestres françaises libres pendant la Seconde Guerre mondiale.
Outre l'état-civil, la base donne des informations, parfois lacunaires selon les sources, sur l'origine géographique et le territoire sur lequel se trouvait le Français Libre avant de commencer le parcours le menant à son engagement. Ainsi, un Breton qui au moment de son engagement faisant déjà partie de la marine et embarqué sur un bateau qui était dans un port britannique devrait avoir comme origine géographique du ralliement « Grande Bretagne ». En revanche, un autre parti de France sur un bateau de pêche pour répondre à l'appel en traversant la Manche, aura comme origine « Métropole ».

Intitulés :

  • « Origine » : indique le métier exercé avant l'engagement dans les Forces françaises libres. Le choix est limité à la liste suivante : agriculteur, étudiant, fonctionnaire, libéral, marin, militaire, ouvrier-artisan. Cette origine est donnée à titre indicatif et ne saurait constituer une base socio-professionnelle pour des études prosopographiques.
  • « Si Esp » : indique la date pour les volontaires passés par l'Espagne.
  • « MPLF » signifie « Mort Pour la France ».
  • « D » signifie déporté.

 

Les grades sont ceux habituels dans l'armée sauf pour les résistants intérieurs qui sont classés :

  • 01 : Agent répertorié qui travaille pour la résistance occasionnellement
  • P1 : Agent de renseignement ou responsable qui travaille pour la résistance d'une manière habituelle.
  • P2 : Agent de renseignement ou officier responsable qui travaille en permanence pour la résistance.

 

Liste version 41 - mise à jour septembre 2016
 

Télécharger la liste des Français Libres au format Excel

(Format excel - 10 Mo )

 

 

Pour toute demande d'informations complémentaires : webmaster@charles-de-gaulle.org