LA MEMOIRE

LIEUX

SYMBOLES



Une famille du Nord

La famille de Gaulle et la famille Maillot



Les grands-parents de Charles de Gaulle avaient tous deux des ascendances étrangères. Leurs aïeux se sont fixés en France à partir du milieu du 18ème siècle.
Né à Lille, Jules-Emile Maillot a des origines allemandes par la famille Kolb, native du grand duché de Bade.
Julia Delannoy-Maillot avait des origines irlandaises par les Mac Carthan.


Les grands-parents de Charles de Gaulle :

 

  • Les grands-parents de Gaulle:

        Joséphine et Julien-Philippe de Gaulle


Les grands parents paternels du Général sont deux lettrés :

Julien-Philippe De Gaulle, chartiste, est l'auteur de plusieurs ouvrages historiques tels "Histoire de Paris et de ses environs" (1841) et une "Vie de Saint Louis".
Il est aussi collaborateur au " Journal des savants ".

Quant à son épouse Joséphine, née Maillot, et donc cousine de Julia la future "veuve Maillot", c'est un écrivain très productif puisque les titres de son œuvre occupent 8 pages du catalogue de la Bibliothèque Nationale. Il s'agit de romans, de biographies ou guides dont notamment l'"Itinéraire des chemins de fer du Nord".
Les grands parents paternels sont des intellectuels et leur vie matérielle n'en est pas facilitée pour autant. Leur fils Henri, admissible à Polytechnique, y renoncera pour subvenir aux besoins de la famille.

 

  • Les grands-parents Maillot :

        Julia et Jules-Emile Maillot

Avant son mariage, Jules-Emile Maillot étudia en Angleterre la fabrication du tulle, alors inconnu en France. Il créa à Lille la première usine de ce nouveau procédé avec succès et  obtient en 1878, un prix lors de l'Exposition universelle. Jules-Emile Maillot épousa Julia Delannoy en 1858. Ils eurent cinq enfants dont Jeanne, la mère de Charles de Gaulle.

       

Julia, la grand-mère fut le personnage emblématique de la demeure. Femme pieuse ayant un sentiment absolu du devoir et de la famille, elle éleva ses filles de manière austère. Si austère que la danse et le théâtre étaient exclus de leur distraction. Pour Julia, les arts devaient essentiellement mener à Dieu.
L'instruction de ses quatre filles était faite par une institutrice à domicile, ce qui témoigne des conditions aisées de la famille Maillot.
Cependant, les Maillot n 'eurent pas ce goût du luxe qu'afficha la grande bourgeoisie industrielle émergeant à cette époque.



    Les parents de Gaulle

   

Henri et Jeanne de Gaulle

Henri de Gaulle est né le 22 novembre 1848 à Paris. Après avoir passé des licences de droit et de lettre, il entre à partir de 1884 dans l'enseignement privé, comme préfet des études dans un collège de jésuites, rue Vaugirard à Paris. Le jeune Charles fut l'un de ses élèves, mais aussi Georges Bernanos, Marcel Prévost et les futurs généraux De Lattre de Tassigny et Leclerc.
En 1905, quand la loi interdit aux congrégations d'enseigner, il fonde un cours libre secondaire : l'école " Louis de Fontanes ".
Comme son père, Henri décide de prendre femme dans sa famille nordiste, les cousins Maillot. Il jette son dévolu sur Jeanne, l'une des quatre filles de l'oncle Jules-Emile. Petite aux yeux noirs, elle avait toutes les qualités d'une jeune fille de bonne famille, le goût de la religion en plus. D'un patriotisme à toute épreuve, qu'elle transmettra à ses fils, elle leur reprochait pourtant d'être républicains.
Bien que très attachés au catholicisme et à l'institution monarchiste (Henri de Gaulle lit l'Action Française), les parents de Charles de Gaulle se démarquent de la norme : lors de l'affaire Dreyfus, Henri de Gaulle exprime des opinions favorables au capitaine Dreyfus.