La Boisserie, demeure historique du Général de Gaulle

En 1934, le commandant de Gaulle et son épouse acquièrent une résidence – La Boisserie – dans le petit village de Colombey-les-Deux-Églises. Là, le Général se réfugie pour affronter la "traversée du désert" et y rédiger ses Mémoires de guerre. Devenu président de la Cinquième République, il s’installe au palais de l’Élysée, mais n’en revient pas moins régulièrement y passer le week-end. Après son départ du pouvoir, il s’y installe définitivement, et y trouve la mort le 9 novembre 1970.

 

La Boisserie est restée la propriété des descendants du général de Gaulle qui en ont confié l'exploitation à la Fondation Charles de Gaulle.  

Lieu principal de réflexion et d’écriture du général de Gaulle, une partie de La Boisserie (la salle de séjour, le salon, la bibliothèque et le bureau, avec leur mobilier original) est devenue un musée en 1979. Celui-ci accueille chaque année des milliers de visiteurs curieux de découvrir l’intimité de l’homme du 18 juin.


Dans le centre du village, près de l’église, le cimetière accueille les tombes du général et de sa famille.  


Au loin, au point le plus élevé de la colline située à l’écart de l’agglomération, a été érigée en 1972 la Croix de Lorraine, qui, dune hauteur de près de 45 mètres, est visible à des dizaines de kilomètres à la ronde.