Visite guidée

Par Frédérique Dufour, commissaire de l’exposition

L’Histoire grandeur nature
Colombey-les-Deux-Eglises est un lieu unique : le village, où Charles de Gaulle a choisi de s’établir en 1934, abrite à la fois sa demeure, sa tombe, et la monumentale Croix de Lorraine, point de ralliement de la mémoire gaullienne.
Au travers de Colombey se dégage une image originale de Charles de Gaulle : le libérateur, le fondateur de la Ve République, l’homme d’Etat, se lisent ici à la lumière de l’homme privé, du père de famille, de l’écrivain. Le dialogue entre cette intimité préservée et l’éclat de la grande histoire fait régner sur le lieu une ambiance particulière, faite de grandeur et de simplicité.

L’exposition du Mémorial Charles de Gaulle magnifie cette dualité : au fil du parcours, la rencontre avec la grande histoire se fait par le biais de l’homme. Les écrits, les témoignages sonores, les films, partent de la personnalité de Charles de Gaulle, de ses convictions, de ses tourments parfois, et s’ouvrent sur le siècle.
Les lettres à sa femme Yvonne, les réflexions sur le handicap de sa fille Anne, mais aussi les relations qu’il entretient avec les habitants de Colombey dévoilent peu à peu un de Gaulle différent de son image d’Epinal...

Grâce à cet attachement à l’intimité du paysage et du personnage, le Mémorial vient compléter utilement un lieu de mémoire où manquait encore un outil pour comprendre.
Il s’inscrit également en complémentarité de l’Historial de Gaulle aux Invalides, où est mis en lumière, avant tout, le personnage officiel.

Sur les pas du grand homme

L’exposition permanente décline sur deux étages la vie du général de Gaulle, selon un fil directeur original : son attachement au paysage et à la terre de Colombey. Le visiteur fait la rencontre de l’homme privé, de sa vie en famille, mais aussi de la grande histoire, celle que Charles de Gaulle a façonnée et écrite.

 
DEUXIÈME ÉTAGE : 1890-1946

Séquence 1
Colombey-les-Deux-Eglises, paysage gaullien
« Il reflétait ce paysage et ce paysage le reflétait ».

Séquence 2

Un militaire à Colombey-les-Deux-Eglises
– Séquence 2.a1
«Notre chère et vaillante famille».

– Séquence 2.a2
La Boisserie : «C’est ma demeure».

– Séquence 2.b1
Le début de la carrière des armes : «Il faut être un homme de caractère».

– Séquence 2.b2
«Cette guerre est perdue. Il reste à en gagner une autre». Cet espace évoque une période comprise entre «l’entre-deux-guerres» et «la drôle de guerre».

Séquence 3
La guerre au travers des «Mémoires»
– Séquence 3.a.
«L’Appel 1940-1942 : Je n’étais rien, au départ». Démuni de tout, sauf de conviction, de Gaulle réussit, en deux ans, à asseoir sa légitimité vis-à-vis des Alliés et à constituer un embryon de gouvernement et d’armée.

– Séquence 3.b.
«L’Unité 1942-1944. L’Unité autour de ma personne». Depuis Alger, le général de Gaulle travaille à l’unification, autour de sa personne, des forces armées et des mouvements de la Résistance intérieure.

– Séquence 3.c.
«Le Salut 1944-46 : mettre la France du côté des vainqueurs». À la libération  du territoire français, le général de Gaulle rétablit la légitimité républicaine et apparaît confirmé dans sa fonction politique par ses compatriotes et de par le monde.   

 
PREMIER ÉTAGE : 1946-1970

Séquence 4
1946-1958, la traversée du désert
– Séquence 4.a
Un écrivain à La Boisserie. La rédaction des Mémoires de Guerre et l’évocation de la vie familiale du Général

– Séquence 4.b
«Il faut préparer le recours» : l’espoir du RPF. Ce parti devient la tribune qui place à nouveau le Général face aux Français.

– Séquence 4.c
« Mai 1958, le retour aux affaires du Général » . La crise se noue entre Paris et Alger... et se dénoue à Colombey-les-Deux-Églises.


Séquence 5
Les années de Gaulle
– Séquence 5.a
«Le Président de la Ve République». Quel est l’homme qui se cache derrière la photo officielle?

– Séquence 5.b
«À mon sens, la France ne peut être la France sans la grandeur». Les grands axes de la politique gaullienne en matière de modernisation et de relations internationales.

– Séquence 5.c
« De Gaulle et les Français ». Un contrat très particulier les lie, fait d’attachements et de haines.

Séquence 6
Colombey, terre gaullienne

– Séquence 6.a
« Retour à La Boisserie ». De la rédaction des Mémoires d’Espoir à la mort du Général.

– Séquence 6.b
«  Un peuple en deuil à Colombey-les-Deux-Églises  ». Tandis que les grands de ce monde rendent hommage au Général à Paris, la France se presse silencieusement autour de la petite église paroissiale du village.

– Séquence 6.c
« La mémoire du général de Gaulle ». Illustration d’une image forte et complexe, des manifestations scientifiques et populaires. La légende continue de grandir...